Qui appeler en cas d’infestation de nuisibles ?

Vous constatez la présence de cafards, de souris ou de rats dans la cour de votre immeuble et ne savez pas vers qui vous tourner ? Dans les logements collectifs des grandes villes, la maîtrise des nuisibles est devenue un enjeu sanitaire majeur, dans un mouvement de protection des locataires et de lutte contre l’habitat indigne. Que vous soyez propriétaire, locataire ou syndic, des obligations en matière de dératisation et de désinsectisation s’imposent désormais. Dans cet article, explorez toutes les informations nécessaires qui pourront vous être utiles à ce sujet. 

Qui doit agir en matière de désinsectisation ?

Dès que vous constatez l’infestation, il est primordial de planifier une intervention au plus vite. Si vous êtes locataire, il est recommandé de contacter d’abord le propriétaire de votre appartement pour qu’il vous mette en relation avec le syndic. L’obligation de lutter contre la présence d’insectes nuisibles et de rongeurs est précisée dans les règlements sanitaires.

En parallèle : 3 conseils infaillibles pour sécuriser son garage grâce aux équipements de surveillance

En amont, les propriétaires d’immeubles ou d’établissements privés ainsi que les directeurs d’établissements publics doivent prendre toutes les mesures de précaution nécessaires pour éviter l’introduction de rongeurs et de nuisibles, en maintenant constamment en bon état d’entretien les dispositifs de protection. N’hésitez pas à contacter immédiatement le syndic de votre immeuble. Des professionnels de désinsectisation et de dératisation peuvent également résoudre vos problèmes en attendant l’intervention du syndic.

Découvrez via ce lien, les solutions qui pourraient vous être utile en cas de besoin.

A lire aussi : Pourquoi choisir l’utilisation de l’habillage plafond tendu entre poutres apparentes ?

Qu’est-ce qu’ils peuvent faire ?

Les responsables doivent régulièrement vérifier avec les locataires ou occupants si les endroits suivants ne sont pas envahis par ces indésirables :

  • Les caves,
  • Les cours,
  • Les égouts particuliers,
  • Les entrepôts,
  • Les locaux commerciaux,
  • Les locaux domestiques,
  • Les logements des animaux domestiques.

Dès que la présence des nuisibles est constatée, les personnes concernées doivent immédiatement prendre les mesures prescrites par l’autorité sanitaire pour assurer la destruction et l’éloignement, en plus de veiller à l’évacuation de tous dépôts de détritus et de déchets susceptibles de les attirer.

Qui est-ce qui est en charge de régler leur frais ?

Les propriétaires ou les syndics d’immeubles ont l’obligation d’agir pour prévenir toute infestation de rongeurs et de nuisibles en mettant en place des mesures d’hygiène. En cas d’infestation, ils doivent faire appel à une société de désinsectisation ou de dératisation agréée qui éradiquera les nuisibles dans les immeubles concernés. Les propriétaires peuvent encourir une contravention en cas de non-respect du règlement. Cette réglementation s’applique également aux copropriétaires ou aux propriétaires bailleurs. En cas de location d’un logement infesté, les locataires ont la possibilité de signaler la situation à la mairie, qui peut les aider à contraindre le propriétaire à mettre le logement aux normes.

La lutte contre les nuisibles dans les immeubles collectifs est cruciale pour garantir la sécurité, la propreté et le bien-être des habitants. Les propriétaires, locataires et syndics ont des responsabilités claires en la matière. En agissant rapidement et en faisant appel à des professionnels agréés, nous pouvons maintenir nos habitations exemptes de nuisibles, créant ainsi un environnement sain et sûr pour tous les résidents.